La parole à une experte du Web 2.0

FÉVRIER 2011
 
LA PAROLE À UNE EXPERTE DU WEB 2.0
10 fausses vérités pour profiter au mieux du virage 2.0


Nom : Kim Auclair
Région : Québec
Entrepreneure depuis : J’ai choisi l’entrepreneuriat comme mode de vie en 2003.

Entreprise et courte description de ses activités : Véritable entrepreneure en série et ancienne mentorée du Réseau M, Kim Auclair a créé Niviti (www.niviti.com), une entreprise spécialisée dans la création, l’animation et la gestion de communauté. Celle-ci soutient la relève entrepreneuriale, l’innovation et la culture entrepreneuriale par la création de projets tels que TV-entrepreneurs.org, Entrepreneur-internet.com, MacQuébec.com, un programme qui suit l’approche du mentorat 2.0 et ainsi que des événements spéciaux.

Vraie spécialiste du Web 2.0, elle nous révèle les 10 choses à n’absolument pas faire quand on parle de Web 2.0.

1. Être présent sur TOUS les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, etc.) parce que tout le monde y est
Adopter une stratégie est effectivement essentiel. Je crois toutefois qu’il y a une démarche à faire avant de commencer la stratégie. J’appelle cette démarche «la création d’une ambiance».

Il suffit de mettre sur papier nos forces, nos faiblesses, nos partenaires, nos clients, nos valeurs, nos croyances, nos passions, nos intérêts, nos compétiteurs, inspirations et nos habitudes de vie avec les technologies (ex. : est-ce que vous utilisez un BlackBerry ou un iPhone, etc.). Cette réflexion permet, entre autres, de déterminer un outil social que vous pourrez utiliser pour commencer. Une fois que vous savez pourquoi vous l’utilisez et qu’il est bien intégré dans vos habitudes, vous pourrez en utiliser un autre. Une chose à la fois.

Chaque réseau à ses forces et ses faiblesses et vous aussi.

2. Créer son profil (Facebook, LinkeIn, Twitter, etc.) trop rapidement
Créer son profil pour réserver son nom d’utilisateur en avance peut être une bonne idée.

Faire de la publicité dès le départ, en créant son profil donne l’impression d’être un « spammeur ». Les gens n’apprécient pas cette approche.

3. Oublier de mettre à jour régulièrement ses comptes sur les réseaux sociaux/faire administrer ses plateformes sociales par un stagiaire
L’une des difficultés quand on se lance sur les réseaux sociaux est d’être régulier. Je conseille d’y aller avec un rythme réaliste. Il peut arriver parfois de ne pas être présent. Pour combler le vide, vous pouvez planifier des publications à l’avance.

4. Créer un compte Twitter et rester en mode surveillance
C’est possible. Il se pourrait que la personne n’ait tout simplement pas compris l’utilisation et qu’elle ne l’ait pas intégré dans ses habitudes. Autre cas de figure : il arrive aussi que certaines personnes réservent des noms d’utilisateurs dans divers réseaux sociaux histoire de pouvoir s’en servir plus tard sans perdre leur nom.

5. Souhaiter obtenir des résultats immédiats
Tisser des liens solides et durables prend du temps, comme dans toute relation… et même virtuelle.

6. Ne pas remercier ceux qui nous réfèrent (sur Twitter par exemple)
Il est possible que nous n’ayions pas pris l’habitude de le faire. Ce n’est pas un règlement en tant que tel, mais de temps en temps, c’est apprécié. Plus les démarches sont personnalisées, plus les résultats sont concrets.

7. Publier le même contenu sur tous les médias sociaux sans écouter ni participer aux échanges pour gagner du temps
Il faut selon moi diversifier le contenu le plus possible et s’intéresser aux gens qui font partie de votre communauté Web.

8. Collectionner les « amis », « followers » ou « contacts » pour devenir plus populaire
Si votre objectif est de vendre, dites-vous que l’approche marketing n’a pas sa place à 100 % sur les médias sociaux. Si vous ne faites que collectionner les gens et que vous ne participez aucunement aux discussions et ne prenez pas le temps de répondre aux personnes qui vous ajoute à leur compte, les chances d’avoir un retour positif sont minimes.

9. Être arrogant
Personne n’aime discuter avec des personnes désagréables. Si vous avez tendance à l’être, sans vraiment le vouloir, vous pouvez essayer de prendre le temps de vous relire avant de publier. La recette est d’éviter d’y aller trop spontanément. Vous pouvez continuer à rester sur les réseaux sociaux en étant conscient que toute information est publique. Il est conseillé de contrôler notre comportement et certaines émotions.

10. Laisser un message posté sur vos pages Fan, Groupe Facebook, Twitter et autres dans le silence
Évidemment, si on lance un message qui peut par exemple créer des attentes, je conseille fortement de faire un suivi à vos abonnés.

 


© Fondation de l'entrepreneurship, 2016    |    Conditions d'utilisation    |    Politique de confidentialité