Portrait entrepreneurial canadien 2010

Un portrait pancanadien

Dans la foulée de l’expertise acquise à travers l’Indice entrepreneurial, la Banque de développement du Canada (BDC) a mandaté la Fondation de l'entrepreneurship afin de réaliser le Portrait entrepreneurial canadien 2010.

Ce rapport expose les principaux résultats du processus entrepreneurial par région canadienne. À l’image de BDC, il met l’emphase sur la croissance, l’innovation, l’entrepreneuriat en série et l’exportation. 

Bonne nouvelle pour le Canada

La grande nouvelle de ce rapport est sans aucun doute que la crise et la relance économiques ont entraîné un renouveau entrepreneurial au Canada en 2010.

D’autres constants importants

  • L’entrepreneuriat canadien en 2010 croît d'est en ouest;
  • La crise économique a provoqué plus de fermetures d’entreprise dans l’Ouest canadien, mais la relance économique qui a suivi a davantage stimulé le désir d’entreprendre et les démarches de création entreprise dans cette région;
  • Les provinces de l’Atlantique rattrapent le Québec dans son dynamisme entrepreneurial;
  • Exportation : moins du tiers des entrepreneurs canadiens vendent leurs produits et services à l’extérieur du Canada.

À propos du Portrait entrepreneurial canadien 2010

Présenté par BDC, le Portrait entrepreneurial canadien 2010 a été réalisé par la Fondation de l’entrepreneurship en collaboration avec Léger Marketing. Le rapport a été réalisé au moyen d’un sondage Internet auprès d’un échantillon de Canadiens et Canadiennes âgés de 18 ans ou plus et pouvant s’exprimer en français ou en anglais. Les répondants sont issus du panel d’internautes de Léger Marketing qui couvre l’ensemble du Canada. La collecte des données s’est déroulée du 2 au 25 mars 2010.

À l’aide des données de Statistique Canada, les résultats ont été pondérés selon les provinces, le sexe, l’âge, la scolarité et la langue parlée à la maison afin de rendre l’échantillon représentatif de l’ensemble de la population adulte du Canada. Pour joindre les 2 077 répondants impliqués dans le processus entrepreneurial, Léger Marketing a sondé 10 605 répondants (excluant les travailleurs autonomes). Pour un échantillon probabiliste de 10 605 répondants, la marge d’erreur maximale aurait été de ±0,95 %, 19 fois sur 20. Le sondage a été réalisé auprès de 2 077 répondants (excluant les travailleurs autonomes). Pour un échantillon probabiliste de 2 077 répondants, la marge d’erreur maximale aurait été de ±2,15%, 19 fois sur 20.

Consultez le communiqué de presse
Téléchargez le rapport détaillé (version française)
Téléchargez le rapport détaillé (version anglaise)

 



© Fondation de l'entrepreneurship, 2016    |    Conditions d'utilisation    |    Politique de confidentialité